Les organisations ornithologiques Françaises
roulent-elles sur l’or ?


Jean-Michel Cazes
Président du CDE

M

ais que font de tout cet argent les entités ornithologiques Françaises lorsqu’on constate le montant de leurs cotisations annuelles, jusqu’à pour certaines 6 fois plus que celle du CDE et jusqu’à 7 fois lorsque l’on ajoute la cotisation régionale ? Ce qui revient à payer à prix d’or le jeu de bagues ! Toujours est-il que depuis maintenant vingt ans, la cotisation annuelle au CDE est de 5 €.Ce qui donne à chaque adhérent la possibilité de commander des bagues et de s’abonner à la revue Oiseaux Exotiques pour 45 € et jusqu’à 40 € pour les abonnements groupés des clubs partenaires ; ainsi qu’une remise de 10 % sur le montant HT des commandes de bagues en ligne. En fin d’année le CDE reverse à ces clubs une prime de fidélité de 5%. Le convoyage des oiseaux est gratuit pour le National et de nombreux services sont inclus comme par exemple une livraison de bagues express en moins de 10 jours… Comble de l’ironie, nous nous permettons d’investir dans une salle d’exposition ! J’entends déjà des voix s’élever… Oui mais le CDE n’organise pas de Mondial ! C’est vrai, d’une part nous ne sommes pas des spécialistes de canaris (+ de 80% lors d’un Mondial) et d’autre part, les éleveurs d’exotiques exposent très peu. En contrepartie le CDE verse chaque année jusqu’à 6000 € à des Organisations Non Gouvernementales (ONG) pour la préservation des espèces dans leur milieu naturel.
La COM-France* me fait penser à ces lapins la nuit, qui, pris dans les phares d’une voiture, ont du mal à changer de logiciel, les ressorts étant cassés ! Aujourd’hui, je suis sceptique, malgré l’enthousiasme et les projets de notre dernière rencontre en juin 2015 à Massy (91). Comme je l’ai déjà écrit et rappelé à maintes reprises lors de ces réunions, cette union doit être vue comme une chance d’avenir pour notre passion, mais aussi comme un rempart contre les excès de l’administration… Au lieu de cela, cette Com-France se cantonne uniquement à l’organisation d’un convoyage pour le Mondial et plus particulièrement à son financement ! Il faut savoir que très peu d’éleveurs du CDE exposent en concours. Le National CDE avec moins de 260 exposants sur 6 800 adhérents (qui ont commandé près de 478 000 bagues), soit moins de 4%. Lors d’un Mondial ces exposants chutent en moyenne à 30, pour moins de 100 oiseaux sur environ 2000 présentés par la France. Il est donc impératif de revoir notre subvention. En effet, le CDE n’a pas pour vocation à sponsoriser le transport des oiseaux dont les bagues ont été vendues par d’autres fédérations.
Il est vrai que j’ai proposé à plusieurs reprises à cette Com-France d’unir nos compétences afin de créer une cellule « défense de l’élevage amateur » qui viendrait en aide aux éleveurs qui ont des problèmes avec l’administration, aussi bien pour les détenteurs d’espèces protégées que sur les problèmes sanitaires et environnementaux…De publier un éditorial commun afin de resserrer les liens entre nous et d’en expliquer notre démarche. D’annoncer dans nos revues respectives nos manifestations et plus particulièrement celles organisées sous l’égide de la COM. Mais aussi de mettre en place une « commission d’éthique ». Peine perdue car toutes ces propositions apparaissent en bref en fin du dernier compte rendu et ne sont pas suivies des faits ! Qu’en penser ? Pour ma part, il suffit d’avoir le courage et l’ambition de les mettre en œuvre. En définitive avons-nous réellement les mêmes valeurs ? Notre festival, que dire de plus, les images qui suivent parlent d’elles-mêmes. Cependant l’achat de cette salle d’exposition à Chantonnay se révèle être un bon investissement malgré les charges mais aussi les contraintes drastiques liées aux établissements recevant du public (ERP).
Je ne saurais clore cet éditorial sans associer la trentaine de bénévoles, quotidiennement à votre service, pour vous souhaiter nos vœux de bonheur et de santé pour cette nouvelle année 2016.


 * La Com-France composée de : UOF, FFO, CDE représente en France la Confédération Ornithologique Mondiale (COM). Financement annuel : UOF 2500 €, FFO 2000 €, CDE 2500 €; à cela s’ajoute une somme (environ 1200 €) en fonction du coût du convoyage et du nombre d’oiseaux exposés par chaque fédération.

DERNIERES NOUVELLES
Souscription "Les Agapornis"
Le CDE vous propose le livre de Dirk VAN DEN ABEELE en Français “Les Agapornis et leurs mutations”.
Le palmarès du Mondial 2016
vient d'être mis en ligne.
Revue "Oiseaux Exotiques" du CDE
Abonnement 2016 à la revue
UC2 - L'Union des Clubs CDE
Adhésion des Clubs pour l'année 2016, commandes groupées